Le Bourdon du Pèlerin - Axe du monde

Fléchage et balisage des Chemins


Autant le dire tout de suite, cette page est placée à disposition de Jean Philippe Arnedo, car une partie de son métier consiste à graver des pancartes et que cela n’est pas mon cas.
 
Le site du Bourdon étant très majoritairement fréquenté par des « amis de Saint Jacques », 
il m’a semblé que cet espace donnerait plus de chances à son message d’être utile au maximum d’associations.
 
En vingt ans de relations quotidiennes avec des pèlerins, il m’a mille fois été donné de les entendre se plaindre d’anomalies de signalisation.
 
La pause de cette signalétique étant le plus souvent confiée à des associations, il est vrai que leurs dévoués bénévoles, dont on oublie trop souvent l'abnégation , doivent s’acquitter de ce travail avec peu de moyens.
 
Faisant cela, il leur est difficile de mettre en place des éléments pérennes. Inévitablement, ils doivent sans cesse refaire ce qui a déjà été fait.
 
Entre la pluie, l’écrasant soleil estival, les grêles du printemps, le gel et les vents violents de l’hiver, il est vrai que l’espérance de vie de cette signalétique est rudement compromise !
 
Grâce à sa maîtrise du choix de ses supports, 
Jean Philippe est aujourd’hui capable d’offrir une garantie de dix ans 
au déchirement au vent, au gel et aux rayons UV !
 
Mieux encore, son support fluorescent se chargeant de lumière pendant la journée pour mieux  la restituer la nuit, il permet de guider dans le noir les imprudents retardataires.
 
Pour des passages aussi périlleux que le col de Roncevaux, la luminescence des pancartes pourrait leur éviter bon nombre de nuits inconfortables et même sauver quelques vies !
 
Et si la signalisation arrêtait de disparaître à la tombée du jour ?
 
 


étaient les mots d’un néophyte, 
leur auteur n’a pas la prétention d’avoir la compétence du technicien.
 
Pour obtenir de plus précises réponses à vos questions, 
le mieux consiste à interroger directement 
Philippe Arnedo